• Facebook
  • Icône sociale YouTube
DSC00950.JPG

   Olivier Garde est un claveciniste français.  Son admiration précoce pour le répertoire et la pensée  de Jean-Philippe Rameau le décide, à partir de l'âge de 13 ans, de se diriger vers une vie dédiée à l'interprétation de ce répertoire, dans le respect de l'esprit des philosophes et compositeurs des Lumières.

 

  A l'instar de Rameau, son modèle,  l'approche analytique et scientifique des mouvements du corps à l'instrument,   est pour lui la clé d'une technique maîtrisée. Ce confort technique devient alors le point de départ de l'expressivité à l'instrument.

 

   Clavecin : Formé au Conservatoire Royal de La Haye et au  Conservatoire d’Amsterdam, Olivier Garde se produit comme soliste et accompagnateur dans de nombreuses salles, du Concertgebouw d’Amsterdam(2007) à l’Opera City de Tokyo (2014 et 2016), en passant par la Chambre du Prince de l’Hôtel de Soubise (2007), l’Opernhaus de Magdebourg (2007), Spectrum à New York (2014) ou le Conservatoire de Sydney (2015). Il a pris part à des événements musicaux tels que la production de l’opéra de Benjamin Britten Songe d’une nuit d’été sous la direction de Lucas Vis (2006), ainsi qu’au printemps de Prague (2005) et à de nombreux projets musicaux avec Ton Koopman, Barthold et Wieland Kuijken, Jacques Ogg, Patrick Ayrton, Bob Van Asperen. Il a obtenu le troisième prix du concours international de musique ancienne de Magdebourg avec l’ensemble La Follia en 2007.

   En 2016 il enregistre le livre de pièces de clavecin de 1724 de Jean-Philippe Rameau sous le label France Baroque/L'Asnée, et en 2019 son second album "les Six Cordes d'Apollon, Vol 1".

   France Baroque : Depuis 2016 il est le directeur artistique de France Baroque, dont la mission est de promouvoir la culture française des Lumières en France et à l'étranger.

En 2022 : France Baroque mettra en place la troupe d'opéra comique "rue des mauvais garçons", sous la direction d'Olivier Garde,  avec la création d'une première mondiale : "la fête de Bellébat" ; Oeuvre comique dont les textes sont partiellement écrits par Voltaire.

   L'Asnée : Depuis 2005, il dirige l'Asnée, un ensemble instrumental à géométrie variable qu'il a créé pour rendre honneur au répertoire baroque français. L'Asnée trouve son équilibre entre humour et poésie.

 

Une "Asnée" est, en ancien français, une mesure de capacité pour le vin. Elle est égale à la quantité qu'un âne pouvait transporter. On trouve aussi ce terme pour désigner certaines fêtes bouffonnes, où les nouveaux mariés, qui s’étaient fait remarquer pendant l’année par leurs querelle,s étaient condamnés à parcourir la paroisse montés sur un âne.

  Physiologie du musicien : Lors de son adolescence, Olivier lit les écrits de Rameau de la Mécanique des Doigts et de Couperin l'art de Toucher le clavecin. Il découvre alors une pensée analytique du jeu du clavecin qui lui semble juste mais encore trop vague. La volonté d’affiner son approche de la technique instrumentale  le mène à étudier les disciplines du mouvement.

 

Ainsi, il étudie la physiothérapie/kinésithérapie de 2008 à 2012 à l’université de Breda et oriente ses recherches vers l'adaptation des techniques d'apprentissage de compétences motrices aux fonctions utiles à la pratique musicale. Il aide aujourd'hui les musiciens qui font appel à lui à être plus à l'aise sur leur instrument, tout en adoptant une attitude et un son plus expressifs, en économisant temps d'exercice et énergie.